Quelle est la grille indiciaire hospitalière aide-soignant ?

L’aide-soignant joue un rôle essentiel dans le monde de la santé, car c’est lui qui accompagne des patients au quotidien. Il travaille sous la responsabilité et le contrôle de l’infirmier en milieu hospitalier, et aussi en maison de retraite ou en centres d’accueil.

L’aide-soignante aide les patients dans ses tâches quotidiennes. Il s’agit des activités de la vie quotidienne, comme les soins d’hygiène ou de confort aux personnes hospitalisées. Il peut prendre la température, faire le lit ou emmener le patient à la toilette. En bref, l’aide-soignant assure le confort physique, la paix mentale et le bien-être moral des patients.

En France, le salaire dépend du grade et de l’échelon d’un aide-soignant. Il existe la grille indiciaire hospitalière aide-soignant hospitalier qui présente la rémunération brute mensuelle d’un agent aide-soignant hospitalier. On peut distinguer deux grades : aide-soignant principal et aide-soignant. Ainsi, le salaire d’un aide-soignant dans la fonction publique hospitalière est suivant :

  • après 1 an de carrière : 1 760 € net mensuel
  • après 5 ans de carrière : 1 838 € net mensuel
  • après 20 ans de carrière : 2 334 € net mensuel
  • en fin de carrière : 2 954 € net mensuel

Dans le cadre des accords du Ségur de la Santé, il y a une augmentation de 183 € nets par mois qui a été accordée à 1,5 millions de professionnels des établissements de santé. C’est pourquoi, à partir d’octobre 2021, les salaires des aides-soignants augmentent grâce à un plan pour l’hôpital lancé en 2020. Par exemple, le salaire d’un aide-soignant, après un an de carrière, passe de 1 532 € net par mois avant les accords, à 1 760 € net mensuel.

Vous pouvez également lire sur notre blog :

Quelle formation pour exercer en tant qu’aide-soignant ?

Pour exercer un métier d’aide-soignant, il est obligatoire d’avoir un Diplôme d’État d’aide-soignant, en bref, le DEAS. C’est un diplôme qui se prépare en un an. La formation est ouverte aux personnes de 17 ans au moins et sans aucune condition de diplôme. Il existe des dispenses d’unité de formation qui sont accordées aux titulaires des diplômes, comme : diplôme d’ambulancier, certificat de capacité d’ambulancier, DE d’auxiliaire de vie sociale, MC aide à domicile etc.

La majorité des aides-soignants exercent en milieu hospitalier, mais il y a aussi la possibilité de changer de fonction. L’aide-soignant peut devenir assistant médical ou se spécialiser dans les activités suivantes, par exemple : agent de chambre mortuaire, agent de stérilisation, assistant gérontologique, etc.

Dans ces cas, il est nécessaire de participer à une formation continue. Enfin, l’aide-soignant qui peut justifier de 3 années d’expérience professionnelle en milieu hospitalier, il peut intégrer un Institut de Formation en Soins Infirmiers, après avoir passé aux épreuves de sélection.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon aide-soignant ?

Le métier d’aide-soignant est exigeant et demande de la patience ainsi que de la compréhension. C’est qui compte le plus est le bon sens du contact. Dans ce travail, les qualités personnelles et communicationnelles sont essentielles. Cependant, la force et l’endurance sont également utiles, notamment dans les situations où il est nécessaire d’aider les malades à se déplacer ou à changer de position.

L’aide-soignant doit connaître les techniques et les règles de sécurité pour éviter les incidents. En plus, il doit avoir une bonne résistance physique. Pour conclure, ce travail devient aussi une mission dont le but est d’aider les patients ou les malades. Les perspectives d’emploi pour les aides-soignants sont considérées comme très bonnes. Puisqu’on observe le vieillissement de la population qui progresse au cours des années. La situation actuelle donne de bonnes perspectives de recrutement.


Avis des employeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *