Comment devenir conseiller en fusion acquisition ?

Un conseiller en fusion acquisition est une personne chargée d’orienter, de conseiller et d’accompagner de façon personnalisée les entreprises dans les transactions financières de toute nature (la fusion, l’acquisition, l’introduction en bourse, l’achat ou le rachat de société).

Il est encore appelé le chargé d’affaires ou encore l’analyste en fusion acquisition. Quelles sont donc les missions, les qualités, les compétences du conseiller en fusion acquisition ? Et comment procéder pour revêtir la casquette d’un conseiller en fusion acquisition ?

Quelles sont les missions d’un conseiller en fusion acquisition ?

Encore appelé « chargé d’affaires », le conseiller en fusion acquisition a plusieurs missions notamment :
• Assurer une veille financière constante pour pouvoir détecter les éventuelles opportunités en temps opportun, afin d’avoir une avance sur les concurrents.
• Examiner la tendance des marchés financiers et saisir les opportunités prometteuses dans l’intérêt de l’entreprise.
• Assister et conduire l’entreprise dans le montage financier complexe et la conclusion d’opérations financières complexes.
• Guider l’entreprise dans la réalisation des transactions financières de toute sorte.

Quelles sont les formations requises pour avoir accès au métier de conseiller en fusion acquisition ?

Les formations qui conduisent à l’obtention du titre de conseiller en fusion acquisition sont de deux types à savoir la formation initiale et la formation continue.
Dans le cadre de la formation continue les formations qui mènent au métier de conseiller en fusion acquisition sont :

• Le master en finance option gestion des risques
• Le master en stratégie financière et investissements responsables
• Le master professionnel en finances, banque monnaie finance
• Le master professionnel ingénierie économique et statistique option ingénierie économique
• Le MBA (master of business administration) en finance, banque, audit.

Ces diplômes peuvent être obtenus dans les hautes écoles de commerce et dans les universités de commerce et de gestion.
Dans le cadre de la fonction continue, les formations disponibles sont les certifications en master spécialité droit, finance ou gestion. Ces certifications sont délivrées par le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM).
Quelles sont les compétences requises pour être un conseiller en fusion acquisition ?
Pour être un conseiller en fusion acquisition, il faut disposer de certaines compétences indispensables à l’exercice de ce métier :

• Détenir des savoirs poussés en gestion, droit, finances, comptabilité, fiscalité…
• Maîtriser les réglementations en vigueur concernant les marchés financiers
• Maîtriser le fonctionnement et les réglementations des établissements bancaires
• Maîtriser les fondamentaux de la gestion des risques et de l’analyse des risques financiers
• Maîtriser les fondamentaux en droit commercial et économique
• Être bilingue voire trilingue.

Quelles sont les qualités d’un bon conseiller en fusion acquisition ?

Pour exceller dans le métier de conseiller en fusion acquisition, il faut détenir certaines qualités notamment :

• Être un bon négociateur : le conseiller en fusion acquisition doit être un fin négociateur car il est appelé à conclure des affaires qui engageront l’avenir de son cabinet ou de l’entreprise pour laquelle il travaille.
• Faire preuve de minutie et de rigueur : le conseiller en fusion acquisition est chargé d’analyser, de contrôler et de monter des dossiers financiers au quotidien. Pour mener à bien ces tâches, il a besoin de beaucoup de concentration.
• Avoir le sens du risque : le conseiller en fusion acquisition doit avoir le goût du risque pour mieux saisir les opportunités qui s’offrent à lui.

• Développer le sens de l’intuition : le conseiller en fusion acquisition doit pouvoir détecter de manière spontanée si une affaire est prometteuse ou pas.
• Innover : le conseiller en fusion acquisition doit innover dans l’élaboration de stratégies efficaces en finance.
• Avoir un bon relationnel : l’analyste en fusion acquisition doit avoir un bon contact avec les entités externes à l’entreprise.

• Être flexible : l’analyste en fusion et acquisition doit être prêt à modifier de temps en temps son emploi de temps ou rallonger ses horaires de travail.
• Être résistant au stress : le conseiller en fusion acquisition doit disposer d’une bonne forme physique et psychologique.
• Être polyvalent : le conseiller en fusion acquisition doit détenir des connaissances pluridisciplinaires.

Quel est le salaire d’un conseiller en fusion acquisition ?

Le salaire de base moyen d’un conseiller en fusion acquisition est de 4125 euros brut par mois soit un salaire annuel de 49 500 euros brut par an.

Le métier de conseiller en fusion acquisition est une activité très lucrative mais aussi chargée de responsabilités, car ses décisions influencent la stratégie de pilotage et la santé financière de l’entreprise.


Avis des employeurs

AMV MIROITERIE
Avis sur AMV MIROITERIE Gallardon

2021-06-19 20:28

BRUNET ALPHA CLIMA
Avis sur BRUNET ALPHA CLIMA Tourcoing

2022-07-01 12:59
Accueil sympa et souriant

BOUCHERIE HYPERCACHER EPICERIE
Avis sur BOUCHERIE HYPERCACHER EPICERIE Villemomble

2022-06-24 06:35
Viande dégueulasse

RECYCLIVRE
Avis sur RECYCLIVRE Paris

2022-06-26 11:00
Vous avez un problème avec cela? Le temps que le magasin ne cache pas ça aux gens qui ammène les livres, ça ne devrait pas poser de problème, non?

MONSIEUR QUENTIN MERLE DU BOURG
Avis sur MONSIEUR QUENTIN MERLE DU BOURG Lyon

2022-06-24 07:11
Très bonne expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *