Comment devenir psychologue clinicien ?

Qui est psychologue clinicien et qu’est-ce qu’il fait ? Quel est son rôle ? Qu’est-ce qui le distingue d’un psychiatre ? Comment devenir psychologue clinicien et quelle formation est-elle nécessaire pour exercer ce métier ? Si vous souhaitez connaître les réponses à ces questions et à beaucoup d’autres, consultez l’article ci-dessous. On a préparé pour vous l’article détaillé sur le métier de psychologue clinicien. Si vous envisagez de le devenir ou, tout simplement, vous voulez en savoir plus sur ce métier, lisez le texte.

Vous pouvez également lire sur notre blog :

Qui est psychologue clinicien ?

Au début, il faut expliquer ce qu’est la psychologie clinique et quelle est cette branche de la médecine. Ainsi, la psychologie clinique est une branche de la psychologie qui s’intéresse principalement au psychisme d’une personne malade et aux mécanismes associés à l’émergence de maladies. En psychologie clinique, l’accent est mis sur la prévention et le diagnostic des troubles mentaux. Ce sont aussi des troubles de la personnalité et du comportement.

En ce qui concerne le métier de psychologue clinicien, il aide les personnes en détresse psychologique à renouer avec leur santé mentale. Le psychologue clinicien est un professionnel de la santé qui accompagne et qui soigne les personnes souffrant de troubles psychologiques. Il étudie la spécialité psychologique et fournit des soins de santé mentale et comportementale continus et complets à des individus ou à des familles.

Quelle est la différence entre psychologue clinicien et le psychiatre ?

À la différence d’un psychologue clinicien, le psychiatre est un médecin spécialiste ayant suivi un cursus d’études médicales, ce qui lui confère le droit de prescrire des médicaments (ex : antidépresseurs). Le psychologue clinicien, lui, ne peut traiter que grâce au dialogue et à la parole.

Quel est le rôle de psychologue clinicien ?

Le rôle principal des psychologues cliniciens est de soutenir les patients – de leur expliquer que la maladie peut avoir un effet néfaste sur leur psychisme. Aussi de leur fournir des moyens d’éviter que les maladies mineures ne deviennent pas les troubles graves. C’est le psychologue clinicien qui est censé avoir le temps, de parler au patient, d’écouter ses peurs et ses inquiétudes.

La mission du psychologue clinicien est d’aider et d’accompagner des personnes en souffrance psychique. Il doit aussi écouter ses patients de façon neutre et bienveillante et les guider dans leur thérapie sans être ni trop proche d’eux ni trop distant.

Comment devenir psychologue clinicien ?

Pour pouvoir exercer le métier du psychologue clinicien, il faut obtenir son baccalauréat, obtenir une licence en psychologie et obtenir un master. C’est un parcours nécessaire pour commencer à travailler en tant que psychologue clinicien. Il n’est pas possible d’exercer ce métier sans les études et sans aucune formation. Tout psychologue clinicien est nécessairement titulaire d’un master 2 en psychologie (master professionnel comme master recherche). Il existe différentes spécialités, comme la psychopathologie clinique ou la criminologie. Il est aussi conseillé d’avoir une spécialisation dans la psychologie clinique.

Pour faire des études en master 2, le candidat doit avoir une licence en psychologie et un diplôme de master 1. Le candidat doit être assidu puisque les notes obtenues tout au long de son année de Master. Ils sont importants les appréciations de ses travaux de recherche, les stages, le projet de stage et mémoire sont importants.

Il n’est pas facile de devenir le psychologue et il faut faire les études et avoir la formation requise pour exercer ce métier. Ce n’est pas une profession pour tout le monde parce qu’elle exige beaucoup de qualités et de compétences qui sont parfois difficiles à acquérir.

Les qualités et compétences requises pour devenir psychologue clinicien

Pour devenir psychologue clinicien, il est nécessaire d’aimer le contact avec les autres. Il doit apprécier l’échange verbal. Il doit aussi respecter une neutralité bienveillante et faire preuve d’empathie dans chacune de ses séances. En plus de ces prérequis, il doit également remplir certaines qualités. Pour maîtriser les méthodes utiles au psychologue clinicien, il faut passer des années de pratiques. Ainsi, ceux qui souhaitent exercer ce métier doivent faire preuve de patience.
En plus, le psychologue clinicien doit avoir de l’énergie et une grande disponibilité. Ce qui est plus, le psychologue clinicien devrait avoir un sens aigu de l’analyse et de l’observation.

Évidemment, il n’est pas possible d’être un bon psychologue clinicien si vous n’aimez pas votre travail. Alors, il faut être un passionné de psychologie. Son travail consiste à être en contact permanent avec les gens et à les aider avec leurs problèmes. Donc, si vous exercez votre travail et que vous ne l’aimez pas, ce seras très mal à long terme. La vocation et la passion du travail sont indispensables.

Combien gagne le psychologue clinicien ?

Demandez-vous quel est le salaire du psychologue clinicien ? Comme dans chaque métier, cela dépend de nombreux facteurs. Son salaire dépend de son statut, le secteur où il pratique sa profession et, bien sûr, de son expérience. Un lieu où il exerce son travail est aussi important et cela a aussi un impact sur le salaire du psychologue. S’il travaille dans une grande ville, il gagnera plus qu’un psychologue clinicien exerçant son travail à la campagne.

Malgré les différents facteurs, on peut donner le salaire moyen du psychologue clinicien. Ainsi, lorsqu’il est salarié, sa rémunération mensuelle brute moyenne est de 2 217 €. Néanmoins, lorsqu’il travaille à l’hôpital, son salaire suit une grille indiciaire. Sa rémunération dépend donc de sa classe et de son échelon. Pour un psychologue clinicien hors classe, le salaire mensuel brut est situé entre 2 430 € et 3 840 €. S’il est de classe normale, son salaire mensuel brut se situera alors entre 1 830 € et 3 150 €.

Les avantages et les inconvénients du travail en tant que psychologue clinicien

Chaque profession est différente et, peu importe où on travaille, notre métier a ses avantages et ses inconvénients. La même situation est avec le métier du psychologue clinicien. C’est un métier très difficile et il nécessite beaucoup d’années d’études sur l’université pour pouvoir exercer ce travail.
Ainsi, en ce qui concerne les plus du travail en tant que psychologue clinicien, ils sont les suivants :

• Le psychologue clinicien aide des personnes en difficultés. Il peut ainsi ressentir un sentiment d’accomplissement lorsque ses patients vont mieux.
• Le métier du psychologue le pousse à se poser des questions sur sa vie personnelle.
S’il s’agit des inconvénients de la profession de psychologue, on peut énumérer les suivants :
• Devenir psychologue est la première épreuve de la fonction, du fait de la sélectivité très stricte en Master 2.
• C’est un métier humainement exigeant, où il faut être solide moralement.
• Les horaires peuvent être très variables et le psychologue clinicien doit parfois exercer au sein de plusieurs organismes.

En résumé, il est facile d’observer que le métier du psychologue clinicien est le métier difficile. Il faut être très patient pour finir ses études de psychologie qui durent plusieurs années. La formation est indispensable pour devenir psychologue clinicien,. Si vous n’aimez pas apprendre beaucoup et passer les soirées à l’étude pour les examens, ce n’est pas une profession pour vous. Elle exige beaucoup d’ambition et d’autodiscipline.

Néanmoins, si étudier la nuit ne vous fait pas peur et si la formation nécessaire pour cette profession ne semble pas d’être difficile pour vous, le travail en tant que psychologue clinicien peut s’avérer parfait pour vous. Si vous trouvez cette branche de la médecine intéressante et passionnante, inscrivez-vous aux études de psychologie et commencez votre aventure avec la psychologie. Une belle aventure vous attend !


Avis des employeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *