Gestionnaire de copropriété – une profession à haute responsabilité

Le marché immobilier continue de se développer et le nombre de transactions immobilières augmente. Selon les données sur le site pap.fr, un marché immobilier a enregistré l’une de ses plus belles performances avec plus d’un million de transactions comptabilisées en 2020 ! C’est grâce à des milliers de spécialistes qui travaillent dans le secteur immobilier et ses différents domaines liés aux promotions, transactions d’achat et de vente et à la gestion de biens immobiliers. Ce dernier domaine rassemble diverses professions, par exemple : l’administrateur de biens, le gestionnaire locatif, le gestionnaire de biens immobiliers, le responsable de gestion de patrimoine immobilier etc. Dans cet article nous vous présentons le métier de gestionnaire de copropriété dont le rôle est la gestion de l’immeuble ou de groupes d’immeubles. C’est une profession très importante et nécessaire, en prenant en considération la loi française qui dit que la désignation d’un syndic est obligatoire dans toutes les copropriétés (Loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis). À partir de ce moment, un gestionnaire de copropriété représente un syndicat des copropriétaires et agit en son nom. Si vous aimez avoir des responsabilités et prendre de nombreuses décisions, lisez ci-dessous !


Quel est le rôle du gestionnaire de copropriété ?


Le gestionnaire de copropriété est appelé également le syndic de copropriété. Il joue un rôle important, parce qu’il est un mandataire représentatif de la collectivité des copropriétaires. Son rôle est de gérer l’immeuble ou le groupe d’immeubles. Il est responsable de nombreuses tâches, entre autres : l’organisation de réunions de copropriétaires, les contrats d’assurance, l’administration courante, la gestion et la contrôle des budgets, la gestion des parties communes, la résolution des problèmes hydrauliques ou de chauffage et l’entretien technique de l’immeuble, c’est-à-dire l’entrée du bâtiment, ascenseurs, boîtes aux lettres, cages d’escaliers, etc. C’est lui qui négocie les contrats d’entretien pour le compte des propriétaires et assure le suivi des décisions des assemblées générales. De plus, le gestionnaire de copropriété planifie les travaux à effectuer dans l’immeuble, en tenant compte des normes de sécurité et écologiques, alors il reste en contact avec les entreprises, les locataires et l’administration. Son travail est lié aux déplacements fréquents et visites des immeubles administrés, donc une mobilité et une disponibilité est nécessaire dans ce métier. Dans les situations difficiles, il doit jouer aussi un rôle de médiateur, notamment pendant l’assemblée générale des copropriétaires.

Comment devenir gestionnaire de copropriété ?


Pour exercer un métier de gestionnaire de copropriété, il faut avoir des qualités relationnelles, une capacité à résoudre des conflits et un bon sens de l’écoute, car dans ce travail, il y a de nombreuses situations dans lesquelles cela peut être utile. Un sens des responsabilités, une bonne organisation, des qualités managériales et une rigueur sont également utiles ! Après, des connaissances juridiques, techniques, financières sont nécessaires pour travailler comme gestionnaire de copropriété. Quant à la formation, il n’y a pas de diplôme spécifique pour ce métier, mais en général un bac +2 (droit, comptabilité, gestion immobilière) et une expérience professionnelle sont nécessaires pour exercer ce travail. Selon cidj.com : « Lorsqu’il est salarié, la rémunération dépend de l’importance du cabinet qui l’emploie. Lorsque le syndic est à son compte sa rémunération est débattue et approuvée par l’assemblée générale qui le désigne. Elle comprend une partie forfaitaire pour ses prestations de gestion courante et une autre partie spécifique pour ses prestations complémentaires. Un salarié débutant touche environ 1 600€. La moyenne est plus élevée : 6 000 € par mois. » Est-ce une profession pour vous ?


Avis des employeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *