L’importance du commerce électronique à l’époque du coronavirus

« Après le coronavirus, le monde ne sera plus jamais le même » c’est une phrase que tu peux entendre très souvent. Et il faut admettre que c’est vrai ! Ces derniers mois ont apporté de nombreux changements dans divers domaines de la vie. Changements, mais aussi solutions et tendances ! Nous pouvons tous observer comment les industries et les secteurs évoluent. Le meilleur exemple est le secteur du commerce. Les transactions d’achat et de vente sont de plus en plus souvent réalisées par l’Internet, c’est pourquoi le mot e-commerce est devenu populaire. Les consommateurs ont changé les habitudes d’achat et ils ont commencé à acheter en ligne avec livraison à domicile.

La croissance de e-commerce en période de l’épidémie de coronavirus est remarquable, comme le démontrent les chiffres clés du e-commerce en 2020, publiées dans un communiqué de presse sur le site fevad.com : « La Fevad dévoile aujourd’hui l’édition 2020 de la cartographie du e-commerce français, un secteur qui pèse désormais plus de 100 milliards d’euros, touche plus de 40 millions de Français et compte plus de 200 000 sites qui, cette année, devraient enregistrer près de 2 milliards de transactions ». De plus, on peut lire que : « En moyenne chaque e-acheteur passe 3,5 commandes par mois et dépense près de 2600 € par an en ligne en produits et services ». Pour assurer le fonctionnement de ce secteur, de nombreux experts sont nécessaires, en particulier ceux de l’industrie informatique, comme le responsable service clients, le traffic manager, le chef de produits web, le web designer etc. Dans cet article vous connaîtrez un métier de traffic manager dont le dont le rôle est très important dans le secteur du e-commerce. Bonne lecture !

Quel est le rôle d’un traffic manager ?


Le traffic manager, comme son nom l’indique, est un manager du trafic sur les sites Web. Il est également appelé un spécialiste de la publicité et de l’analyse statistique ou un responsable gestion de trafic web. Son rôle est de planifier la stratégie de campagne publicitaire ou promotionnelle en ligne, et contrôler sa réalisation, à compter de la production d’animations et d’éléments graphiques jusqu’à la mise sur le site Internet. Pour atteindre cet objectif, le traffic manager utilise différents outils, comme les bandeaux et bannières dans différents formats et tailles. Entre autres, on peut distinguer :
• Le format classique
• Les bannières web expand (bandeaux horizontaux)
• Les skyscrapers (publicités verticales)
• L’habillage de site (présentation du site modifiée)
• La pop-up. (petite fenêtre sur l’écran).
Le traffic manager est responsable de l’optimisation de site Web pour garantir la visibilité et la progression des flux de visiteurs sur le site. Il contrôle tous les résultats d’une campagne sur Internet et prépare des rapports et statistiques, en tenant compte de données spécifiques, par exemple le nombre de visiteurs, les clics des utilisateurs ou le temps passé sur ce site. Son rôle est inestimable dans la gestion de la campagne publicitaire qui est une source importante de revenus de nombreux sites web.

Comment devenir traffic manager ?


Pour exercer ce métier, vous devez avoir des compétences informatiques et de communication, c’est-à-dire, une bonne connaissance des techniques de tracking de lien, des outils marketing et analytiques et des langages web techniques. Le traffic manager doit connaitre les tendances actuelles et les habitudes des internautes pour garantir pour assurer une coopération efficace et des meilleurs résultats pour les clients. Le savoir-faire en publicité en ligne (sur web et mobile) est une base, alors des compétences en communication et en marketing digital sont nécessaires. Le traffic manager peut travailler dans une agence de communication et de publicité, une entreprise de e-commerce ou une agence spécialisée dans le webmarketing. Il y a aussi d’autres possibilités. Quant a la formation, il n’y a pas de formation spécifique pour ce poste, cependant une formation supérieure en marketing, communication ou informatique de type Bac +2/3 à Bac +5 et une expérience peuvent être exigées ! Selon cidj.com le traffic manager peut gagner : « entre 1 800 € et 2 100 € brut par mois pour un traffic manager débutant (junior), 3 500 € pour un salarié confirmé, selon l’expérience et le volume du trafic à gérer ». Sur le site journaldunet.com on peut lire : « Selon les prévisions de Kantar, les ventes onlines augmenteront 4 fois plus vite que les ventes offlines d’ici 2025 et devraient atteindre 1 600 milliards de dollars cette même année ». Ce sont des données optimistes qui montrent qu’il vaut la peine de s’intéresser à l’industrie du e-commerce.


Avis des employeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *