Coronavirus contre employés et employeurs

Le 11 mars 2020, l’épidémie de coronavirus a été annoncée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une pandémie mondiale. Dans de nombreux pays européens, le virus s’est définitivement installé, comme en témoigne le nombre croissant d’infections. Dans le monde, le nombre de cas a atteint plus de 125 000, dont plus de 12 000 ont été enregistrés en Italie, après plus de 2 000 en France, en Espagne et en Allemagne. Dans notre pays, 48 personnes sont déjà décédées des suites de COVID-19. Pas étonnant que le ministère de l’Économie et des Finances ait introduit des solutions extraordinaires en matière de fonctionnement des entreprises.

Vous trouverez ci-dessous des informations sur les changements les plus importants qui affectent les employés et les employeurs dans cette période difficile pour tous.

 

1) Prêts en espèces garantis au secteur des PME.

 

Dans le cas des petites et moyennes entreprises, chaque client a une prime. Une ou plusieurs factures impayées suffisent et l’entreprise perd de la liquidité financière. C’est pourquoi le ministre Bruno Le Maire a élaboré un programme d’aide aux petites et moyennes entreprises. Il comprenait, entre autres, un point sur l’octroi de prêts en espèces garantis à toutes les entreprises de ce secteur, dont la situation financière s’est détériorée à la suite d’une pandémie de coronavirus.

 

2) Des taxes et des primes d’assurance étalées dans le temps.

 

Chaque entrepreneur sait que les taxes et les primes d’assurance des employés représentent une dépense importante chaque mois. D’un autre côté, le budget de l’État serait sérieusement épuisé si les revenus de ces sources s’épuisaient soudainement. C’est pourquoi le gouvernement a proposé une solution satisfaisante pour les deux parties. La proposition d’étaler les taxes et les primes d’assurance au fil du temps sera certainement d’une grande aide, en particulier pour les petites entreprises.

 

3) Introduction d’une limite de prix pour les liquides de désinfection.

 

Dans le sillage de la panique croissante associée à la propagation du virus, de nombreuses entreprises et particuliers tentent de gagner de l’argent en élevant les prix des liquides désinfectants et des produits de nettoyage à des niveaux incroyables. Le gouvernement a décidé de limiter cette pratique et d’introduire une limite de prix pour les liquides désinfectants. Vous ne pourrez pas vendre ces articles au-dessus du prix fixé par le gouvernement.

 

4) Rémunération du chômage partiel

À ce jour, plus de 3 600 entreprises françaises ont signalé la nécessité de cesser temporairement ou de limiter leurs activités. Au total, plus de 60 000 employés ont été touchés par des temps d’arrêt. L’idée de la ministre du Travail Muriel Penicaud pour soutenir ces employés est le rémunération du chômage partiel. C’est 84% du taux horaire d’un salarié donné, qui lui est payé par l’entreprise qui l’emploie, qui est indemnisé pour les frais encourus par l’Etat et l’Unedic.

 

Quelle est la situation sur votre lieu de travail? Votre région a-t-elle été touchée par des coronavirus comme, par exemple, les Hauts-de-France? Décrivez votre situation dans le commentaire!

 


Avis des employeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *